Départ français Connectez-vous ou inscrirez-vous sur HDYO Enfants Adolescents Jeunes adultes Parents MHJ Amis Professionnels Nouveautés A propos de nous Vidéos Blog Livres Recherche MH Appel de fonds Evénements Posez votre question Expression créative HDYO service aux jeunes Soutien local Nous contacter Liens Conditions Protection des données Langue Plan du site Faites un don Boutique
Enfants Adolescents Jeunes adultes Parents MHJ Amis Professionnels

MH et attention

August 14, 2015

Huntington's Disease Youth Organization

HDYO met sur son site plus d'informations à la dispoisition de jeunes, parents et professionnels.

www.hdyo.org

MH et attention

Les malades de Huntington disent des choses sans s'en rendre compte. Mon père souffre de la maladie et nous dit toujours « chut », puis il se met à bavarder. C'est comme s’il ne voulait pas vraiment nous dire de ne pas faire de bruit. Aussi, il ne semble pas écouter quand nous lui disons de ne pas faire quelque chose qui pourrait le blesser ou casser quelque chose ; il n'écoute pas et continue jusqu'à ce que l’on lui crie dessus. Je sais que cela peut paraître dur, mais il n’y a que cela qui semble fonctionner.

Ash, Royaume-Uni

Ask a question

Cher Ash, Tes observations sont justes.

Les personnes atteintes de la MH ont une capacité de concentration et d’attention réduite, elles sont donc facilement distraites. Tu remarqueras peut-être que ton père ne suit pas les conversations et passe du coq à l’âne. C’est en général pire en cas de fatigue ou de stress, ou encore s'il y a un bruit de fond (la télé par exemple) ou de l’activité (par exemple dans une foule). Si tu cries, tu attireras son attention, mais éteindre le téléviseur avant d'avoir une conversation s’avère souvent utile. Dès que l’interroges ou fais un commentaire, contente-toi de phrases simples et bien définies.

La plupart des personnes atteintes de la MH ne se rendent pas bien compte des effets de leurs paroles et actes sur les autres. En conséquence, il leur arrivera de dire des choses bouleversantes, inutiles ou incohérentes sans réaliser que d'autres trouveront leurs propos confus ou gênants. Elles ont aussi tendance à se montrer impulsives ou même désinhibées. En d’autres termes, ils agissent dans certains cas selon leurs caprices et sans penser aux autres (comme quand il vous demande le silence tout en continuant de parler). Encore une fois, la fatigue ou le stress accentuent cela.

Andrew