Choisissez votre toile fond Choisissez votre toile fond Enregistrez-vous pour conserver votre choix Fin
Départ Soutien Boutique Faites un don
Connectez-vous ou inscrirez-vous sur HDYO Toile de fond


Conditions Protection des données Recherche Plan du site Contact Us
Boutique Faites un don
Huntington's Disease Youth Organization

Sclérose en plaques et maladie de Huntington

HDYO met sur son site plus d'informations à la dispoisition de jeunes, parents et professionnels.

www.hdyo.org

Bonjour à tous, Je suis une femme de 27 ans souffrant de Sclérose en plaques sans récurrence-rémittence.

Il y a quelques années, mes 2 tantes sont tombées malades avant d’être toutes deux diagnostiquées comme atteintes de Huntington.

Ma mère a alors été déclarée positive suite à un dépistage, mais ne présente aucun symptôme à 62 ans.

J'ai 2 frères et 1 sœur, ils n’ont pas voulu entreprendre de test, contrairement à moi, qui suis positive.

Il fallait que je sache à cause de la sclérose en plaques.

Voici ma question, comment puis-je savoir si la maladie de Huntington s’est déjà déclarée ou non ?

Antionette

Ask a question

Chère Antoinette, Il y a plusieurs points à aborder ici.

. Premièrement, il n'existe pas de lien entre la MH et la sclérose en plaques. En somme, l’une n’a pas augmenté le risque de contracter l’autre. Vous avez eu la malchance d’avoir à la fois la sclérose en plaque et le gène responsable de la maladie de Huntington.

Deuxièmement, il existe des médicaments efficaces contre la sclérose en plaques qui aident à prévenir les attaques et les infirmités. Ceux-ci se sont d’ailleurs prouvé très utiles pour mes patients atteints de cette maladie.

Troisièmement, les deux maladies se comportent de façons très différentes, votre neurologue devrait les distinguer sans trop de problèmes. En voici plusieurs raisons:

Une poussée de SEP a tendance à se faire sentir sur quelques jours ou heures, contrairement à la MH qui se manifeste très lentement, entre plusieurs mois et plusieurs années. * La SEP provoque souvent des engourdissements, des picotements, des faiblesses et une perte de vision (névrite optique). Ce ne sont pas là des symptômes de la MH. * La chorée est extrêmement rare dans la SEP. * Les troubles de l'humeur ou la perte de mémoire, courants avec la MH, sont très rares en cas de SEP. * Les apparitions de SEP active lors d’une IRM du cerveau ou de la moelle épinière ne sont pas visibles dans les cas de MH (une IRM faisant preuve d’une efficacité incroyable dans la détection d’une SEP active).

Quatrièmement, si votre maman possède le gène à 62 ans sans présenter de symptômes de la MH et que les symptômes de vos tantes se sont déclarés à un âge similaire, alors il y a de fortes chances que vous ne les développiez pas avant d’être bien plus âgée que 27 ans. En d’autres termes, si vous souffrez de symptômes neurologiques au cours des années à venir, ils seront plus susceptibles d'être dus à la SEP.

En raison de vos deux éventuelles causes de symptômes neurologiques, je vous recommande d’informer votre neurologue au sujet de votre gène MH et de procéder à des examens réguliers de façon à obtenir des conseils de quelqu'un qui vous connaît bien en cas de symptômes alarmants,

Andrew Churchyard