Choisissez votre toile fond Choisissez votre toile fond Enregistrez-vous pour conserver votre choix Fin
Boutique Faites un don
Huntington's Disease Youth Organization

Pourquoi les malades de Huntington ont-ils du mal à parler ?

HDYO met sur son site plus d'informations à la dispoisition de jeunes, parents et professionnels.

www.hdyo.org

Pourquoi les malades de Huntington ont-ils du mal à parler ?

Ask a question

La plupart des personnes atteintes de la MH parlent bien et arrivent à communiquer de façon efficace avec leurs proches. Cependant, certains éprouvent parfois des difficultés. Il semble y avoir plusieurs raisons à cela.

L’articulation peut être compromise par une chorée de la langue et des muscles de la gorge. En résultent des troubles de l'élocution dans de nombreux cas.

Certains malades de Huntington font moins d'efforts pour amorcer la parole. Dans certains cas, c’est la conséquence d’une dépression, mais dans d'autres, il s’agit d’une difficulté à amorcer ses phrases. À savoir, la somnolence due aux médicaments est un autre facteur à prendre en compte.

La plupart du temps aider quelqu’un atteint de la MH à communiquer est possible. Revoir son traitement pour réduire soit la somnolence soit la chorée pourrait s’avérer utile. Si les difficultés à entamer une conversation deviennent gênantes, il faut vérifier si le malade ne souffre pas de dépression et, si le problème est là, les antidépresseurs ont fait leurs preuves dans bien des cas.

Les personnes atteintes de la MH présentent souvent des problèmes de concentration, elles se laissent facilement distraire. Dans un endroit bruyant, regorgeant de distractions en tout genre, il leur sera plus difficile de se concentrer. Discuter dans un endroit calme, sans bruit de fond (après avoir éteint la télévision ou la radio par exemple), les aidera à suivre une conversation. Il leur sera donc plus facile de participer. Il est également utile de leur laisser le temps de parler. En fait, comme ils ont du mal à amorcer une phrase, ils pourraient simplement avoir besoin d'un peu plus de temps pour s’exprimer.

Dans les stades avancés de la maladie, la plupart des gens cessent de parler. Cependant, ils sont souvent encore capables de suivre les conversations et s’intéressent à la vie de leurs proches. Partager avec eux ce qui se passe dans la famille, chez leurs amis et le reste du monde est important pour leur bonheur et leur permet de demeurer des membres actifs de leur famille.

Quand je rends visite à mes patients au stade avancé de la MH, la famille vient souvent au rendez-vous. Cela m'impressionne toujours de voir combien de fois la personne atteinte écoute ce que sa famille dit et savoure ces nouvelles. Autrement dit, la communication reste possible, même si quelqu'un est très malade et parle peu.

Andrew Churchyard