Choisissez votre toile fond Choisissez votre toile fond Enregistrez-vous pour conserver votre choix Fin
Boutique Faites un don
Huntington's Disease Youth Organization

Mon père s’est convaincu qu’Allah l’a guéri, que devrais-je faire ?

HDYO met sur son site plus d'informations à la dispoisition de jeunes, parents et professionnels.

www.hdyo.org

Q : Mon père a été admis en soin à plein temps. Cependant, convaincu d’avoir été soigné par Allah et persuadé qu’on devrait le laisser sortir, il a commencé à se disputer avec le personnel soignant. Il s’en plaint souvent auprès de moi, et de mon côté, je ne suis jamais bien sûre de ce que je devrais dire. Je ne veux pas briser ses illusions, mais je ne souhaite pas l’encourager non plus. Quelle serait la meilleure chose à faire ?

Megan, 17, Australie

R : Chère Megan,

Ton père semble faire une fixation, ce sera sans doute impossible de changer cela. On observe parfois ce phénomène chez les personnes atteintes de la maladie de Huntington, c’est l’un des symptômes de la maladie. Espérons que son médecin puisse évincer ou diminuer ces illusions à l’aide des médicaments adéquats.

Souvent, la famille d’un patient perçoit certains sentiments ou besoins de leur proche que l’équipe médicale n’est pas en mesure d’observer. J’ai en effet pu constater auprès de mes patients qu’ils révélaient souvent certaines choses à leur famille alors qu’ils les cachaient à leurs médecins ou infirmiers. Ainsi, son médecin appréciera certainement que tu lui fasses part de tes observations avant sa prochaine entrevue avec ton père.

En général, les illusions ou fixations ne peuvent s’envoler par une simple discussion. La meilleure chose à faire est de ne pas remettre en cause ses pensées. Cela vous énerverait tous les deux. Le plus important lors de tes visites est que vous puissiez vous voir, parler et interagir comme n’importe quels autres père et fille.

Je te conseille de ne pas défier, ni d’approuver les pensées de ton père, mais plutôt de le détourner de celles-ci à l’aide de sujets intéressants tels que ta vie, les problèmes actuels, les affaires familiales. Il reviendra de temps à autres à ses obsessions. Surtout, ne t’impatiente pas et continue à changer de sujet.

En espérant que cette réponse t’aura été d’une aide quelconque.

Hugh Rickards